Publié le 04/04/2017 à 10:00 / Marianne Boileve

Elevage

La baisse est de 13% des effectifs entre 2011 et 2016 pour les caprins et de 6% pour les ovins.

En France, les troupeaux ovin et caprin sont en baisse.

En novembre 2016, le cheptel caprin est en repli de près de 13% par rapport à novembre 2011, selon une note du 3 avril du service de statistique du ministère de l'Agriculture. Le cheptel français a ainsi diminué de 1,2 million de têtes en cinq ans.

Repli de la production

La France est reléguée à la quatrième place en termes de taille de cheptel sur le plan européen, dépassée par la Roumanie. La Grèce, dont le cheptel est en repli de 30% entre 2011 et 2016, possède le plus grand cheptel européen avec près de 4 millions de chèvres. L'Espagne en possède 3 millions, avec une progression de 15% entre 2011 et 2016. En Roumanie, le cheptel a progressé de 17% et en Italie de 7% durant la même période. En France, Agreste, estime pour 2017 un repli de la production de 1% du fait d'un repli des effectifs de femelles.

Moindre recul des ovins

« En novembre 2016, avec plus de 7 millions de têtes, le cheptel ovin français a baissé de 6% par rapport à novembre 2011 », a par ailleurs annoncé Agreste dans sa note de conjoncture. Le troupeau ovin laitier est resté stable sur la même période alors que celui d'ovins viande recule de 10%.

Repli des effectifs de femelles de souche

Si en 2016, la production ovine a progressé en tête, elle devrait reculer en 2017, selon Agreste, compte tenu « du repli des effectifs de femelles de souche ». En Europe, les effectifs ovins ont reculé de 1% avec « des situations très contrastées selon les pays : hausse du cheptel au Royaume-Uni (+7%) et en Roumanie (+18%), recul dans les autres pays », note Agreste. Pour autant, « les prévisions européennes de production de viande ovine pour 2017 sont à la baisse en Espagne, mais à la hausse dans tous les autres pays ».

Source : Agrafil

Mots clés : BREBIS VIANDE OVINE CHEPTEL CAPRIN OVIN LAIT CHEVRE
Publicité
Annonces légales