Publié le 17/05/2017 à 10:30 / Marianne Boileve

Viande bovine

La Fédération nationale bovine mobilise ses troupes pour dénoncer l'attitude des deux enseignes qui ont signé un engagement pour intégrer la démarche mi-septembre 2016.

D'après la Fédération nationale bovine, Leclerc et Intermarché ne joueraient pas le jeu de la démarche « Cœur de Gamme ».

D'après la Fédération nationale bovine (FNB), les distributeurs Intermarché et E. Leclerc ne jouent pas le jeu de la démarche « Cœur de gamme » alors que ces derniers ont signé un engagement pour intégrer la démarche mi-septembre 2016.

Coup de semonce

Dans ce sens, Eric Chapelle, directeur de la FNB, confirmait le 16 mai une mobilisation syndicale le 17 mai dans plusieurs régions de France (Auvergne, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine, Bretagne, Normandie, Bourgogne-Franche-Comté, etc.) et notamment à Paris. Il évoque « un coup de semonce », « une action très propre pour juste dire aux consommateurs de chez Leclerc qu'il ne respecte pas ses engagements et qu'il vaut mieux aller chez Carrefour ! ». Du côté d'Auchan, de Casino ou de Super U, « ces enseignes font au moins preuve de bonne volonté », soulignait-il.

Source : Agrafil

Mots clés : MOBILISATION VIANDE BOVINE FNB GMS
Publicité
Annonces légales