Publié le 15/09/2017 à 11:30 / Isabelle Brenguier

Phytos



 Le patron de Syngenta demande un débat sur « l'agriculture durable » face au débat sur les néonicotinoïdes.

Après le bouclage de son rachat par ChemChina et avant des décisions européennes cet automne, le groupe suisse Syngenta demande l'ouverture d'un débat sur « l'agriculture durable » face aux polémiques sur les néonicotinoïdes.

« Il y a beaucoup de discussions portant sur des produits spécifiques mais je pense qu'il est réellement important de faire un pas de côté et d'avoir une vraie discussion avec le gouvernement, les organisations non gouvernementales et des scientifiques sur ce qu'est une agriculture durable », a déclaré le président directeur général du groupe, Erik Fyrwald, au cours d'un entretien avec l'AFP le 13 août à Paris.

M. Fyrwald dit faire sienne la définition de l'agriculture durable énoncée par le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Travert : fournir une nourriture en quantité suffisante, à un prix accessible, saine pour les agriculteurs, les consommateurs et l'environnement.

« Nous devons nourrir la planète et nous devons faire attention à l'environnement, à la sécurité des agriculteurs et des consommateurs : il faut avoir une discussion honnête et ouverte sur le sujet » avec les ONG et l'industrie agroalimentaire au lieu de s'engager sur des discussions « politiques » et « non-scientifiques », estime M. Fyrwald.

Source : Agra
Mots clés : AGRICULTURE DURABLE PHYTOS SYNGENTA CHEMCHINA
Publicité
Annonces légales