Publié le 03/11/2017 à 09:10 / Isabelle Brenguier

Beurre



Pour sortir de la crise du beurre, Stéphane Travert en appelle à l'interprofession, c'est interdit répond la FNPL

Pour sortir de la crise du beurre, Stéphane Travert a proposé, dans un entretien sur RTL le 31 octobre, que « l'esprit des Etats généraux de l'alimentation souffle sur ces négociations », ce bras de fer étant selon lui « un test grandeur nature » pour les Etats généraux.

Il a demandé aux distributeurs de « passer des hausses de prix auprès des transformateurs ».

« Je sais que certains ont déjà accepté », a précisé le ministre citant Hyper U et Auchan.

Le ministre a expliqué qu'il avait fait parvenir un courrier au Cniel.

« Nous souhaitons que l'interprofession puisse entamer une discussion avec les producteurs, les distributeurs et les transformateurs pour permettre de sortir de cette situation. »

« Le ministre est en dehors des réalités, s'insurge André Bonnard, de la FNPL. L'interprofession n'a pas le droit de discuter des prix. Il ne s'agit en rien d'un problème interprofessionnel mais de relations commerciales entre deux types d'opérateurs : industriels et distributeurs » alors que « les producteurs sont les dindons de la farce ».

Source : Agra
Mots clés : FNPL DISTRIBUTION BEURRE ANDRE BONNARD ETATS GENERAUX ALIMENTATION STEPHANE TRAVERT EGALIM
Publicité
Annonces légales