Publié le 31/01/2018 à 12:05 / Marianne Boileve

Marché

La consommation mondiale du vin biologique progresse fortement.

Vin bio : l'interprofession compte relancer les conversions « à un rythme soutenu » pour répondre à une demande en constante augmentation.

Patrick Guiraud, président de l'association interprofessionnelle du vin bio Sudvinbio, a déclaré sa volonté de « relancer les conversions en viticulture biologique à un rythme soutenu », à l'inauguration du salon Millésime Bio qui a ouvert ses portes le 29 janvier à Montpellier. En effet, le marché français a progressé de 20% en moyenne durant les sept dernières années, représentant maintenant 900 M€ par an. « Le marché mondial du vin biologique progresse fortement. Les six premiers marchés mondiaux sont la France, l'Allemagne, les États-Unis, l'Italie, le Royaume Uni et l'Autriche », a précisé le responsable.

Des trois pays qui se partagent 75% du vignoble bio mondial que sont la France, l'Espagne et l'Italie, c'est ce dernier pays qui a la plus forte progression de ses surfaces avec +24% par an, et c'est la France qui a la moins rapide avec +4% par an. La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, a indiqué à cette occasion que la région vient d'adopter le « plan Bi'o » : « Produire, consommer et vivre bio en Occitanie », ainsi qu'un plan d'accompagnement à l'installation-transmission en agriculture.

Source: Agrafil

Mots clés : VIGNE CONVERSION AGRICULTURE BIO VIN BIO PATRICK GUIRAUD
Publicité
Annonces légales