Publié le 08/02/2018 à 17:40 / TD journaliste

ICHN



La FNSEA et les Jeunes agriculteurs ne souhaitent pas voir des agriculteurs sortir des zones défavorisées simples (ZDS) de l'ICHN.

Dans un communiqué du 7 février, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs déclarent qu'ils « ne faibliront pas » face à une révision de la carte des zones défavorisées simples (ZDS) de l'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN). « Depuis plus de 10 jours, les agriculteurs d'Occitanie manifestent pour exprimer leur incompréhension et leur colère légitime face à un projet de carte qui fait sortir des centaines de communes des ZDS », relève les syndicats.

En parallèle, Stéphane Travert, s'est exprimé le même jour sur le sujet à l'Assemblée nationale, évoquant une carte obsolète « édifié en 1976 » et « des craintes légitimes ». « Il y a des éleveurs qui sortiront de ces zones », a-t-il déclaré, prônant « un langage de vérité » mais rappelant que pour l'heure, « rien n'est arrêté ». Il souhaite une carte « équilibrée, équitable et soutenable ».
Concernant l'ICHN, « Nicolas Hulot doit payer ! », a lancé le 7 février la Coordination Rurale. Le syndicat demande « que le financement nécessaire à l'ICHN (Indemnité compensatoire des handicaps naturels) soit assuré par le ministère de la Transition écologique et solidaire », d'après un communiqué.

Si la CR juge indispensable d'accorder des aides en zones défavorisées, elle s'oppose à tout nouveau transfert de budget du 1er vers le 2nd pilier de la Pac, vu la « situation catastrophique que connaissent aussi les autres agriculteurs ». Et de réclamer la prise en compte des externalités positives de l'élevage dans ces zones, en termes de biodiversité, stockage du carbone, prévention des inondations, ouverture des milieux, pollinisateurs.

Source : Agrafil

Mots clés : FNSEA COORDINATION RURALE ICHN
Publicité
Annonces légales