Publié le 31/10/2018 à 15:15 / TD journaliste

Sécheresse

Dans un entretien accordé à Agra Presse le 30 octobre, le président du Crédit agricole SA, Dominique Lefebvre, annonce un effort de son réseau en faveur des agriculteurs touchés par la sécheresse.

Le Crédit agricole SA annonce un effort de son réseau

Dans un entretien accordé à Agra Presse le 30 octobre, le président du Crédit agricole SA, Dominique Lefebvre, annonce un effort de son réseau en faveur des agriculteurs touchés par la sécheresse: « Nous avons recommandé aux caisses régionales de proposer, aux agriculteurs touchés, des crédits de trésorerie à un taux maximum de 1 %, et des frais de dossier réduits », annonce-t-il.

Dominique Lefebvre ajoute que « ces prêts seront effectués pratiquement sans marge, alors même que nos superviseurs veulent que nous prenions davantage de garanties sur ces opérations ». Et de conclure: « Nous souhaitons jouer pleinement la solidarité, car cette situation conjoncturelle s'ajoute à une fragilité plus structurelle, des filières et des personnes .»

Le Crédit agricole a par ailleurs demandé « aux dirigeants des caisses régionales d'être vigilants, et d'être extrêmement précis dans leur intervention, car les territoires de certaines caisses régionales ont été soumis à des situations climatiques très contrastées ».

23 % d'herbe en moins sur la campagne 2018 (Agreste)

Sur la campagne 2018, la pousse de l'herbe a été largement déficitaire en France, indique Agreste dans une note de conjoncture du 30 octobre. En cause: des records de température – les dix premiers mois de l'année ont été parmi les plus chauds depuis 1900.

En cumul, la pousse de l'herbe a été de 23% inférieure à la pousse de référence dans l'hexagone. Un déficit qui touche tout particulièrement le Grand-Est et la Bourgogne-Franche-Comté dont la pousse de l'herbe est déficitaire de presque un tiers sur la campagne.

Suivie par les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts de France dont le déficit avoisine les 25%. Seules l'Occitanie, les Pays de la Loire et la région Paca connaissent une situation proche de la normale.

«Il faut bien se soucier de la ressource en eau» (D. Guillaume)

Lors de la séance des questions au gouvernement, le 30 octobre, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a soutenu la création de retenues d'eau, après avoir été interrogé sur la sécheresse par la sénatrice Josiane Costes (RDSE).

« Nous ne pouvons pas continuer à regarder l'eau tomber pendant 6 mois et après, pendant les 6 autres mois, chercher de l'eau », a-t-il déclaré. « Le réchauffement climatique est là, il faut bien se soucier de la ressource en eau », selon lui.

Dans le cadre des Assises de l'eau ces prochains mois, une « large concertation » est prévue sur la façon de répondre à ce « défi majeur pour l'agriculture », a rappelé le ministre. « C'est fini l'ère des grandes retenues d'eau », a-t-il affirmé, promettant « des études très précises » dès janvier 2019.

Source Agra
Mots clés : SECHERESSE DIDIER GUILLAUME CREDIT AGRICOLE
Publicité
Annonces légales