Publié le 14/12/2018 à 15:15 / TD journaliste

Economie

Axema (industriels de l'agroéquipement) rapporte que lors de l'examen du PLF 2019 achevé le 11 décembre, le Sénat a permis que le retour du dispositif de suramortissement, à partir du 1er janvier 2019, profite aux « nouveaux agroéquipements technologiques ».

PLF 2019: retour du suramortissement pour les «nouveaux agroéquipements technologiques»

Axema (industriels de l'agroéquipement) rapporte que lors de l'examen du PLF 2019 achevé le 11 décembre, le Sénat a permis que le retour du dispositif de suramortissement, à partir du 1er janvier 2019, profite aux « nouveaux agroéquipements technologiques ».

Les industriels demandent à l'Assemblée nationale de confirmer le vote des sénateurs lors de la nouvelle lecture le 17 janvier. Le suramortissement avait déjà existé entre 2015 et 2017, mis en place par Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie. Cette mesure avait été critiquée en 2016 par le président de la FNSEA Xavier Beulin, qui jugeait qu'elle avait aggravé la situation des agriculteurs touchés par la récolte catastrophique de céréales.

Cette mesure fera son retour à partir de janvier 2019. Elle permettrait de « faciliter leur investissement dans la robotique et la transformation numérique », juge Axema. Il s'agit d'« une déduction du montant du bénéfice imposable des entreprises concernées de 40% de la valeur d'origine des biens, hors frais financiers, acquis ou fabriqués par l'entreprise à compter du 1er janvier 2019 et jusqu'au 31 décembre 2020 ».

Axema soutient que l'usage optimal des agroéquipements permettrait de réduire de 30% les phytos et même 50% avec les nouvelles technologies en cours d'élaboration.

Source Agra
Mots clés : SÉNAT AXEMA PLF
Publicité
Annonces légales