Publié le 18/04/2019 à 10:35 / TD journaliste

Evenement

Des organisations représentatives jeunes agriculteurs venues de pays des cinq continents ont indiqué dans un manifeste à l'issue de l'évènement vouloir mettre en place « une journée mondiale des jeunes agriculteurs » ainsi qu'une plateforme internet d'échange.

Le SIJA veut améliorer « la représentation des jeunes agriculteurs » à l'international.

Réunis pendant trois jours à Paris dans le cadre du Sommet international des jeunes agriculteurs (SIJA) à l'initiative notamment du syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA), des organisations représentatives venues de pays des cinq continents ont indiqué dans un manifeste à l'issue de l'évènement vouloir mettre en place « une journée mondiale des jeunes agriculteurs » ainsi qu'une plateforme internet d'échange.

Elles veulent ainsi « renforcer le dialogue entre les jeunes agriculteurs » sur leurs enjeux communs et améliorer leur représentation « dans les instances internationales ».

La plateforme, dont la forme et le calendrier de création n'ont pas encore été actés, devrait viser à « centraliser les discussions » entre les organisations de manière régulière et sera « un lieu d'échange pour faire passer des messages auprès des gouvernements », a précisé Chelsea Millar, des New-Zealand Young Farmers lors de la présentation du manifeste.

Elle aura pour but de « s'élargir aux jeunes agriculteurs des cinq continents », a ajouté Ibrahim Sidibé, de la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali.

Autre évolution : le SIJA devrait devenir un évènement « régulier », la prochaine édition devant se tenir en 2021 sur le continent africain.

source : Agra
Mots clés : JEUNES AGRICULTEURS SIJA
Publicité
Annonces légales