Publié le 13/05/2019 à 10:15 / Marianne Boileve

Coût du travail

Depuis le mois de février, le groupement d’employeurs agricole départemental répercute les baisses de charges patronales décidées par le Gouvernement pour compenser la suppression du CICE.

Avec la baisse de ses tarifs, Agri Emploi 38 veut inciter les agriculteurs à augmenter la rémunération des salariés.

Depuis le 1er janvier, pour compenser la suppression du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), les entreprises bénéficient d'une baisse de certaines cotisations patronales sur les bas salaires. Fruit du « travail de sensibilisation de la classe politique » réalisé par le syndicalisme majoritaire, cette disposition a une incidence directe sur les marges. C'est ce qui a poussé le conseil d'administration d'Agri Emploi 38 à répercuter cette baisse sur le coût de ses prestations. « Agri Emploi est une association au service des agriculteurs, explique son président, Martial Durand. C'est pour suivre au plus près les coûts et se placer au mieux que nous avons décidé de faire bénéficier nos adhérents des aides apportées, tout en rentrant dans nos frais. »

Allègement uniforme

Depuis le début de l'année, ces baisses ont conduit à un allègement uniforme de 6 points des cotisations sociales d’assurance maladie pour l’ensemble des salariés relevant du régime général de sécurité sociale et du régime des salariés agricoles, applicable sur les salaires dans la limite de 2,5 SMIC pour les rémunérations dues au titre des périodes d’emploi à compter du 1er janvier 2019. Concrètement, en Isère, le prix de l'heure facturée par Agri Emploi a ainsi baissé de 25 à 30 centimes.

L'autre mesure prise par le conseil d'administration d'Agri Emploi concerne les coûts de fonctionnement. « Auparavant, nous avions une tarification au pourcentage, précise Elise Embs, responsable d'Agri Emploi. Nous prenions 11% sur les CDI pour les coûts de fonctionnement. Désormais, les frais sont fixes : 1,50 euro par heure facturée pour les CDI et 1,75 pour les CDD. » Cette disposition vise à proposer un système plus équitable et à « inciter les agriculteurs à augmenter le salaire des salariés, sans que cela ait d'incidence sur le coût de prestation ».

Marianne Boilève

AgriEmploi recrute

Le groupement d'employeurs agricoles isérois propose une dizaine d'offres, en CDD ou CDI, dont certaines avec des perspectives d'évolution intéressantes.
Parmi les secteurs qui recrutent, on retiendra surtout le maraîchage, l'élevage et la polyculture-élevage. A Saint-Alban-de-Roche, une champignonnière recherche ainsi un ouvrier agricole polyvalent en CDI à partir du mois de septembre. Ses missions : ramassage, tri, conditionnement des champignons, livraison, contact clients... Si les choses se passent bien, le poste pourrait évoluer vers une association avec l'exploitant.
A Jarcieu, c'est une exploitation en maraîchage et arboriculture qui recherche, « dès que possible », quelqu'un pour encadrer une équipe de 5 à 15 personnes (missions : livraison et transport de marchandises ; préparation, mise en place et entretien des cultures ; récolte, conditionnement et préparation des commandes...). Avec une perspective d'évolution vers un poste de second d'exploitation.
A Chatelus, une ferme pédagogique en bio embauche, elle aussi dès que possible mais seulement jusqu'en septembre, un ouvrier agricole pour s'occuper de l'entretien des parcs, du soin aux animaux (40 chèvres), de la cueillette et de la taille des arbres (usage de tronçonneuse). Le poste comprend quelques missions annexes : animation pédagogique, accueil de petits groupes et de familles pour les accompagner avec les animaux (les nourrir...). 
A Moidieu-Detourbe, une exploitation en bovins lait-grandes cultures propose un poste d'ouvrier agricole polyvalent en capacité de conduire des engins agricoles. Ses missions : préparation du sol, labour, épandage, fenaison, enrubannage, soins aux animaux. Là encore, ce CDD de trois mois peut évoluer « à long terme ».
Agri Emploi a également quelques offres en emploi partagé. Outre celle de l'Adabel (un CDD de 5 mois pour un agent d'élevages intervenant dans trois exploitations), le groupement propose un poste d'ouvrier polyvalent à Châtel-en-Trièves. Partagé entre deux exploitations (ovine et caprine, poules pondeuses et grandes cultures), le salarié aura pour mission de faire de la livraison d’œufs et de la mise en rayon (contact clients), préparer les parcs, traire et soigner les animaux, conduire des engins agricoles pour les semis et la préparation du sol. 
Si vous êtes intéressés par ces offres ou souhaitez déposer votre candidature, contactez Elise Embs au 06 34 14 24 55 ou par mail : elise.embs@agriemploi38.com
 

 

 

Mots clés : CICE COUT DU TRAVAIL SALARIÉ AGRI EMPLOI BAISSE COTISATIONS MARTIEL DURAND
Publicité
Annonces légales