Publié le 08/07/2019 à 16:45 / Isabelle Doucet

Climat

Didier Guillaume veut inciter les exploitants à réformer leur régime assurantiel.

Après la canicule, le ministre promet des « aides rapides » aux agriculteurs touchés.

Une semaine après les températures record enregistrées dans l'Hérault et le Gard, le ministre de l'Agriculture a promis des aides « rapides » aux agriculteurs, encore en train d'évaluer les dégâts.

Pour faire face à l'urgence et donner un peu d'air aux exploitants, Didier Guillaume, en visite dans des vignes brûlées des Costières, près de Nîmes, a avancé de premières pistes : exonération du foncier non bâti, décalage des cotisations sociales.

Le ministre, en visite dans un département du Gard où une soixantaine de feux ont brûlé plus de 600 hectares le 28 juin, favorisés par des vents extrêmement chauds et la sécheresse des végétaux, a aussi appelé les agriculteurs à prendre conscience que ce « drame absolu (...) se reproduirait ».

En conséquence, il veut inciter les exploitants à réformer leur régime assurantiel. L'idée est de le généraliser, protéger l'ensemble des agriculteurs contre ces aléas climatiques, et qu'ainsi « la solidarité puisse jouer », a-t-il ajouté.

Source : Agra

Mots clés : AGRICULTEURS VITICULTURE DIDIER GUILLAUME MINISTRE AGRICULTURE CANICULE AIDE SECHERESSE
Publicité
Annonces légales