Publié le 08/07/2019 à 16:55 / Isabelle Doucet

Prédation

Les nombreuses attaques de ce canidé auraient coûté près de 2,5 M€.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle va autoriser le tir d'un loup « atypique ».

Dans les prochaines semaines, la préfecture de préfecture de Meurthe-et-Moselle va autoriser un tir de prélèvement sur un loup « solitaire et atypique », responsable de plus de 150 attaques depuis 2017, rapportent les médias locaux.

« Nous attendons un arrêté ministériel qui (...) permettrait de tuer un loup quand, sur une zone déterminée, il provoque un nombre de dégâts excessifs », a expliqué le préfet, Eric Freysselinard, lors d'un point de presse le 4 juillet.

Localisées dans la plaine des Vosges (Sud de la Meurthe-et-Moselle, Nord des Vosges et Meuse), les nombreuses attaques de ce canidé auraient coûté près de 2,5 M€ aux trois départements (indemnisations et aides aux mesures de protection).

« Ce loup, qui provoque des dégâts tout à fait excessifs, peut être tué sans mettre en cause l'espèce et je crois même que le tuer serait sage, car il est en train de mobiliser toute une population contre lui et il dessert la cause du loup », a souligné le préfet Freysselinard.

Source : Agra

Mots clés : INDEMNISATION PREDATION LOUP ATYPIQUE MEURTHE-ET-MOSELLE TIR PRELEVEMENT DEGATS
Publicité
Annonces légales