Publié le 17/08/2019 à 07:25 / Jean-Marc Emprin

Chronique ovine



Ciirpo / Prévoir les achats de béliers plusieurs mois avant d'en avoir besoin pour les luttes.

La conduite des béliers au cours des semaines qui suivent leur arrivée dans l'exploitation conditionne leur future carrière. Il est indispensable de les laisser à part pendant plusieurs mois (ce qui nécessite d'en acheter au moins deux). D'une part, pour le respect d'une quarantaine et d'autre part, parce qu'une transition alimentaire est obligatoire. Si les béliers sont issus de stations de contrôle individuel ou de centres d'élevage, il est recommandé de maintenir un niveau d'alimentation de l'ordre d'un kg d'aliment par jour pendant un mois, qu'ils soient à l'herbe ou en bergerie. L'apport de concentré peut ensuite passer à 700 g d'aliment par jour jusqu'à l'âge d'un an. Les béliers sont ensuite mélangés au lot de béliers ou éventuellement mis en lutte avec des béliers adultes mais sur un cycle seulement (17 à 20 jours).

Plus facile avec des modes d'alimentation similaires

Pour les béliers achetés en foire, en centre de rassemblement ou bien directement en élevage, il est indispensable de demander comment ils étaient alimentés et de maintenir le même niveau d'aliment concentré pendant un mois. Il est ensuite possible de diminuer le niveau de complémentation jusqu'à l'âge d'un an, tout en maintenant un apport de concentré, sauf contre-indication du vendeur. D'une façon générale, plus les modalités d'alimentation du vendeur sont proches de celles de l'acheteur, meilleure sera l'adaptation du bélier. Et dans tous les cas, il est fortement recommandé de demander le protocole pratiqué en matière d'antiparasitaires.

Laurence Sagot, Institut de l'élevage-Ciirpo

 

 

 

Mots clés : ELEVAGE OVIN INSTITUT DE L'ÉLEVAGE-CIIRPO BELIER GESTION DE TROUPEAU INTRODUCTION DE MALE
Publicité
Annonces légales