Publié le 29/08/2019 à 07:50 / Jean-Marc Emprin

Loup



Crédit : Amandine Vial

Les agriculteurs qui bloquent la préfecture des Hautes-Alpes depuis le 26 août au soir ont reçu «le soutien plein et entier» de la FNSEA et des JA, indique un communiqué commun du 28 août. Les manifestants demandent à pouvoir réaliser des tirs de défense contre le loup dans les cœurs des parcs nationaux. « Une condition sine qua non pour la survie de ces éleveurs », martèlent la FNSEA et les JA. Au niveau national, les éleveurs ont subi « pas moins de 12 000 pertes d'animaux (essentiellement des ovins) en 2018 et 700 dans le seul département des Hautes-Alpes depuis le 1er janvier 2019 ». Les responsables nationaux des JA et de la FNSEA « attendent une réponse appropriée du gouvernement face à cette situation intenable ». Dans des communiqués distincts parus le 28 août, les FDSEA du Var et des Alpes-Maritimes apportent aussi leur soutien à leurs collègues des Hautes-Alpes. La région Paca est la plus touchée par la prédation lupine avec 72% des attaques, rappellent les structures départementales. « Si les revendications ne sont pas prises en compte, les actions se poursuivront dans chaque département de la région », indique la FDSEA 06.

 

Source Agrafil

Mots clés : MANIFESTATION DEGATS PREDATION ABATTAGE DE LOUP BREBIS MOUTONS
Publicité
Annonces légales