Publié le 05/09/2019 à 07:30 / Jean-Marc Emprin

Sénat



Les actions violentes contre les boucheries seront plus facilement poursuivies avec le projet de texte proposé par le Sénat.

Imaginée à la suite des actions menées par des militants animalistes contre des boucheries, une proposition de loi du sénateur Jean-Noël Cardoux (LR) va être examinée à partir du 1er octobre au Sénat. En l'état, ce texte, très court, vise à créer un délit d'entrave à l'exercice « de toute activité autorisée par la loi ». Ce délit serait inséré dans un article existant du code pénal, qui définit actuellement l'entrave à l'exercice de certaines libertés (travail, association, expression...) et à la tenue de débats parlementaires. La définition même de ces entraves serait élargie, ne nécessitant plus qu'elles soient accompagnées de « menaces », mais seulement réalisées de « manière concertée ». Ce délit est aujourd'hui puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende.

 

Source Agrafil

Mots clés : ANTI VIANDE VEGAN ANTI SPECISTE
Publicité
Annonces légales