Publié le 23/09/2019 à 09:30 / TD journaliste2


Les abattoirs affectent l'attractivité de certains corps du ministère de l'Agriculture

Un rapport du CGAAER paru le 17 septembre met en lumière les difficultés du ministère de l'Agriculture à recruter des fonctionnaires dans les corps assimilés - à tort ou à raison - aux métiers d'abattage. En passant au crible les six dernières sessions de recrutement des différents corps du ministère de l'Agriculture, les auteurs constatent « un déficit d'attractivité préoccupant » pour les postes de techniciens supérieurs (TSMA) de la spécialité vétérinaire et alimentaire, « du fait de l'image négative du métier en abattoir qui représente le tiers des effectifs ». Le ministère peine aussi à recruter des inspecteurs de santé publique vétérinaire (ISPV) à la sortie des écoles nationales vétérinaires. Ici, le problème s'explique « par la méconnaissance du métier, trop assimilé au travail en abattoir ».

 

source agra+
Mots clés : ABATTOIR MINISTERE DE L'AGRICULTURE VETERINAIRE CGAAER MÉTIER D'ABATTAGE
Publicité
Annonces légales