Publié le 20/10/2019 à 12:50 / Isabelle Doucet

Concours des vins de l'Isère

Avec un nombre record de participants et d'échantillons, le concours des vins de l'Isère bénéficie de l'alignement de son calendrier avec le festival Le Millésime. Les résultats ont été proclamés vendredi 18 octobre.

La proclamation des résultats du 9e Concours des vins de l'Isère a eu lieu vendredi 18 octobre, dans la cadre du Festival Le Millésime à Grenoble (crédit photo Le Millésime)

La huitième édition du concours des vins de l'Isère marque sans doute un tournant tant la participation des vignerons de l'Isère est à la hausse.

Avec 23 inscrits qui ont soumis une soixantaine d'échantillons, ils étaient presque tous représentés, de la Savoie au Rhône, du Trièves aux Balmes en passant par toute la vallée du Grésivaudan.

« C'est une nouvelle organisation, en même temps que le festival Le Millésime, car le concours avait besoin de renouveau », souligne Eric Esnault, caviste du Vin des Alpes et coorganisateur (1) de l'événement piloté par la chambre d'agriculture de l'Isère.

Le concours s'est déroulé lundi 14 octobre au Clos des Capucins à Meylan. Il avait habituellement lieu au mois de mai.
« Ce changement de calendrier permet de bénéficier de l'organisation logistique du festival. Il a surtout généré une belle participation des vignerons », reprend la caviste grenoblois.

Une reconnaissance

Cinq catégories de vins étaient soumises à l'appréciation des jurys : IGP vins de l'Isère (rouge et blanc), IGP Collines rhodaniennes, AOP vins de Savoie et vins sans IGP, réunissant notamment des effervescents et un rosé.
Eric Esnault se réjouit de la présence, parmi les jurés, de Pierre Viallet, viticulteur à Apremont et président de l'Interprofession des vins de Savoie. « J'espère qu'il incitera les vignerons Isérois des vins de Savoie à présenter leurs échantillons ».
Il souligne la belle participation des IGP Vins de l'Isère et des Collines rhodaniennes. « Ce sont des vignerons de grande renommée qui prennent la peine de participer, indique-t-il au sujet des Vins de Vienne. C'est la preuve que ce concours, même modeste, a leur reconnaissance. »

Le concours des vins de l'Isère reste un espace de découverte. « Il y a des vins de haute qualité même si quelques points restent à améliorer », poursuit Eric Esnault.

Il rappelle le mérite des anciens, qui n'ont pas renoncé et « le travail extraordinaire des nouvelles générations, qui conduisent leurs vignes en biodynamie et en vinification naturelle en obtenant de bons vins ».

 

Cyril Coniglio (à g.), meilleur caviste de France, membre du jury et Eric Esnault du Vin des Alpes, coorganisateur du concours des vins de l'Isère.


La sélection s'inscrit dans le cadre de la règlementation nationale (2), de sorte qu'un maximum de 12 médailles peut être délivré. Au regard de la faible représentativité de certains échantillonnages et de la présence de vins sans IGP, les organisateurs se sont laissé la possibilité de délivrer des mentions spéciales.

Les résultats ont été proclamés le 18 octobre au Village vigneron du Festival Le Millésime, place Victor Hugo à Grenoble.

Une identité, un terroir

« Sur 14 échantillons, nous avons délivré quatre médailles d'or, car dans chaque catégorie, un vin sortait du lot », annonce Cyril Coniglio, meilleur caviste de France 2018, installé à Pont-de-l'Isère dans la Drôme. Il faisait partie du jury pour les IGP vins de l'Isère blanc et fait valoir le niveau relevé de certains échantillons. 
« J'ai hâte de voir quelles sont les bouteilles en face, glisse-t-il. Ces vins gagnent à être connus, ils sont porteurs d'une identité, d'un terroir, d'une histoire, d'un climat que chaque vigneron s'approprie. De plus, le département compte des cépages typiques, ce qui ajoute à la découverte des vins. »

Le meilleur caviste de France participait pour la première fois au concours des vins de l'Isère, « pour ma culture personnelle et pour le travail ». Il a obtenu son titre l'an passé devant 300 inscrits, un graal pour la profession. La cave y gagne en notoriété : « C'est comme une étoile au guide Michelin », affirme-t-il. Il travaille pour l'instant avec deux vignerons isérois, mais il y a fort à parier que son offre va s'étoffer.
Cyril Coniglio fait partie des jurés triés sur le volet par les organisateurs, aux côtés notamment de Jean-Bernard Aubert, maître d'hôtel au Sénat et Jean-Baptiste Philippon, président du concours international des 7 ceps, preuve de la renommée grandissante des vins de l'Isère.

Isabelle Doucet

(1) avec aussi le syndicat des vins de l'Isère, Vitis Vienna et la cave L'Apogée du vin.

 

(2)Arrêté du 13 février 2013 fixant les conditions d'inscription des concours vinicoles français sur la liste des concours vinicoles français dont les médailles peuvent figurer dans l'étiquetage des vins produits en France.

 


Les lauréats 2019 par catégories

• IGP ISÈRE - Rouge
Or : Domaine FINOT Frères - IGP Isère Coteaux du Grésivaudan – 2018 (Persan)
Argent : Domaine MAYOUSSIER - IGP Isère - « Domaine Mayoussier » - 2018 (Syrah)
Bronze : Domaine du LOUP des Vignes – IGP Isère Balmes Dauphinoises – 2018 (Pinot noir)
Bronze : Domaine FINOT Frères – IGP Isère – 2018 (Gamay, Merlot, Pinot, Persan)
• IGP ISÈRE - Blanc
Or : Domaine Luc METRAL – IGP Isère – « Les Galets Oubliés » 2018 (Viognier tardif)
Or : Domaine MEUNIER – IGP Isère Balmes Dauphinoises 2018 (Chardonnay)
Or : Domaine des RUTISSONS - IGP Isère Coteaux du Grésivaudan « M. Leblanc » 2018 (Jacquère, Viognier)
Or : Domaine des RUTISSONS - IGP Isère Coteaux du Grésivaudan « Les Ailés » 2018 (Viognier, Verdesse)
• AOP SAVOIE cru des ABYMES
Or : Domaine Laurent CARTIER – AOP Savoie Abymes – «Abymes» 2018 (Jacquère)
• IGP COLLINES RHODANIENNES - Rouge
Or : François VILLARD – IGP Collines rhodaniennes – « Seul en Scène » 2017 (Syrah)
Argent : Pierre GAILLARD – IGP Collines rhodaniennes – «Asiaticus» 2017 (Syrah)
• MENTIONS SPÉCIALES DU JURY
Laurent CARTIER – AOP Savoie Rosé – « Rosé » 2018 (Gamay)
Philippe PERRIER – AOP Savoie Abymes – « Gastronomie » 2018 (Jacquère)
Franck MASSON – AOP Savoie Abymes 2018 (Jacquère)
Domaine GIACHINO - Rouge sans IG – « Ma Douce » 2018 (Douce noire, Persan, Mondeuse)
Franck MASSON – Blanc sans IG - Velteliner 2016 (Velteliner)
Laurent CARTIER – Blanc sans IG – « Réserve » 2018 (Jacquère)
 
Mots clés : CONCOURS DES VINS DE L'ISERE CHAMBRE AGRICULTURE ISERE CYRIL CONIGLIO MEILLEUR CAVISTE FESTIVAL LE MILLESIME VIN VIGNE VIGNERONS LE VIN DES ALPES ERIC ESNAULT
Publicité
Annonces légales