Publié le 04/11/2019 à 14:50 / Marianne Boileve

Pôle agroalimentaire

Si la marque IsHere commence à être bien référencée dans les rayons des distributeurs, les traiteurs qui veulent travailler les produits agréés ont parfois du mal à s'approvisionner. Une situation appelée à évoluer rapidement : la marque territoriale est désormais disponible chez certains grossistes.

Si les produits de la marque IsHere sont bien présents dans les grandes surfaces iséroises, les artisans traiteurs disposent désormais d'une gamme référencée chez certains grossistes.

Dans les épiceries fines et les rayons des supermarchés, chez les crémiers, les bouchers ou dans les cantines du Département, pas de problème : les produits agréés IsHere sont disponibles. C'est un peu plus compliqué pour les traiteurs et les restaurateurs. Non qu'ils rechignent à les mettre en avant, bien au contraire. La difficulté vient surtout d'un problème d'adéquation entre les contraintes des producteurs isérois et celles des artisans. « Les professionnels des métiers de bouche ont des demandes bien particulières en termes de délais, souvent courts, de livraison, de logistique et de conditionnement, constate un technicien proche du dossier. Et les producteurs n'ont pas forcément l'offre disponible ou adaptée. »

Buffet local

Pour les professionnels, la question n'est pas de savoir quels produits sont disponibles, mais plutôt où les trouver et comment obtenir les volumes nécessaires en temps et heure. « La liste, on l'a, mais ce sont les quantités qui posent parfois problème, explique Sandrine Polzella, responsable commerciale de Gaillard Traiteur, à Fontaine. Nous, il nous faut parfois de gros volumes. Récemment, nous avons eu besoin d'émincés de volaille pour un buffet. Le producteur nous a proposé des poulets entiers. Finalement, nous avons remplacé la volaille par du porc de chez Motte Viandes. Nous rencontrons aussi cette difficulté avec les fruits et légumes. Nous travaillons avec les produits de saison et avons du mal à trouver les volumes qu'il nous faut en Isère. Il nous arrive alors de les faire venir d'un département voisin. »

Les artisans comme Gaillard Traiteur sont intéressés par la marque IsHere, notamment pour leurs offres de buffets locaux.

Crédit photo : Gaillard Traiteur

Pourtant, Gaillard Traiteur s'efforce, par conviction, de jouer la carte du local. « Nous l'avons toujours fait, assure Sandrine Pozzella. Mon beau-père était boucher et travaillait déjà comme ça. Nous nous sommes engagés là-dessus plus que sur le bio, car nous voulons consommer local. » Une démarche d'autant plus pertinente qu'elle est bien perçue par les clients. Mais elle tient parfois de la gageure. Car, à la différence d'un restaurateur, un traiteur peut rapidement se retrouver à devoir réaliser des prestations de buffets pour 100 à 150 personnes dans des délais très courts. Et passer les commandes correspondantes.

Excellents retours

Certains producteurs, comme Motte Viandes ou la Fromagerie des Alpes, se sont organisés pour. D'autres ont plus de mal. Dernièrement, le traiteur fontainois a réalisé un buffet de 400 personnes 100% Isère pour l'assemblée générale d'un grand opérateur grenoblois. « Nous avons eu d'excellents retours, se réjouit Sandrine Polzella. La difficulté, dans un cas comme celui-là, c'est qu'on ne peut pas s'avancer sur une viande, car nous ne savons pas ce qui sera disponible en quantité sous la marque Is(h)ere. Nous sommes obligés d'annoncer "viande façon wok" pour conserver une certaine latitude. » 

Anticiper les commandes

Consciente des difficultés des producteurs locaux, la responsable commerciale sait qu'elle doit anticiper au maximum ses commandes. Mais il arrive que les clients imposent des délais très serrés. D'où certains loupés. Ce qui n'empêche pas Gaillard Traiteur de persévérer. « Le Département a lancé la marque IsHere, c'est top ! applaudit Sandrine Polzella. Maintenant, il faudrait qu'on se réunisse, qu'on explique ce qui marche et ce qui ne marche pas, afin de faire remonter les problèmes rencontrés et de trouver des solutions ensemble. »

A Grenoble, le marché d'intérêt national propose deux solutions pour s'approvisionner en produits IsHere : Promocash et le Box fermier.

C'est désormais chose faite. Suite à une réunion de travail en septembre dernier entre les techniciens du Pôle agroalimentaire et les élus des métiers de bouche, les professionnels savent qu'ils peuvent compter sur une gamme de produits disponibles chez deux grossistes de la métropole grenobloise (Metro à Sassenage et PromoCash à Grenoble), ainsi qu'au Box fermier installé au Marché d'intérêt national. « Il est possible de commander, voire de se faire livrer des produits IsHere variés », précise la développeuse du Pôle, Nathalie Garçon.

Marianne Boilève

 

Mots clés : APPROVISIONNEMENT BOX FERMIER MOTTE VIANDES ARTISAN TRAITEUR MARQUE IS(H)ERE ISHERE GAILLARD TRAITEUR FONTAINE SANDRINE POLZELLA BUFFETS LOCAUX METRO SASSENAGE PROMOCASH GRENOBLE
Publicité
Annonces légales