Publié le 23/03/2020 à 11:15 / Isabelle Doucet

Elevage

La FNO (éleveurs d'ovins, FNSEA) demande une plus grande solidarité nationale.

A la veille de Pâques, la FNO (ovins) interpelle le gouvernement et les distributeurs.

Dans un communiqué du 20 mars, la FNO (éleveurs d'ovins, FNSEA) demande une « plus grande solidarité nationale », interpelant le gouvernement et les distributeurs.

L'inquiétude monte dans la filière à la veille de Pâques, « une période cruciale de la consommation de viande d'agneaux français », rappelle la FNO.

« On ne sait pas ce que ça va donner, s'interroge Hervé des Déserts, directeur de la Fedev (métiers de la viande), car c'est une viande festive que les gens mangent habituellement en famille. »

La FNO appelle donc les distributeurs à mettre « prioritairement en avant la viande d'agneau français dans leurs rayons pour booster la consommation ». Dans ce débouché, 56% de la viande d'agneau est importée, rappelle le syndicat.

Par ailleurs, la FNO demande au gouvernement d'« assouplir les règles de stockage de la viande d'agneau français », tout en saisissant « les opportunités d'exports possibles vers le pourtour méditerranéen ».

Elle demande au gouvernement de classer l'élevage « dans les domaines prioritaires d'approvisionnement en matériels de protection (...) pour protéger et rassurer les salariés, les vétérinaires et tous les acteurs ».

Agra

Mots clés : AGNEAU PAQUES FNO FNSEA
Publicité
Annonces légales