Publié le 25/03/2020 à 14:05 / Isabelle Doucet

Alimentation

A l'instar des marchés de plein vent qui se sont déroulés ce week-end, les professionnels du secteur alimentaire proposent des solutions pour continuer à alimenter la population dans le respect des conditions sanitaires.

Marchés alimentaires : une mission au profit de la population.

« Les marchés alimentaires : une mission au profit de la population réussie en cette fin de semaine »

C'est le message publié dans un commmuniqué de presse par onze organisations professionnelles de la Fédération Nationale des Syndicats des Commerçants des Marchés de France (1). Les propositions formulées plaident en faveur de la tenue des marchés de plein vent, sous certaines conditions de respect des règles sanitaires.

« Partout en France, de nombreuses initiatives ont vu le jour pour mettre en place les meilleures solutions possibles afin de se protéger et protéger la clientèle du marché, mais aussi pour garantir aux habitants une offre alimentaire de produits frais à plusieurs endroits de la ville et éviter ainsi au maximum les regroupements aux mêmes endroits aux mêmes moments », indiquent les professionnels.

Capacité à sécuriser l'espace de vente

« Actuellement, tous les acteurs de la chaîne alimentaire sont mobilisés pour sécuriser la production et l'approvisionnement des commerces alimentaires habilités à rester ouverts, y compris ceux situés sur des marchés de plein vent ou sous des halles couvertes. »

Mais ils regrettent que « des centaines de maires sur l'ensemble du territoire ont préféré interdire la tenue de ces marchés considérant que les conditions de sécurité n'étaient pas requises ».
Les professionnels argumentent : « Les marchés alimentaires proposés par les professionnels qui se sont tenus ce week-end avec le soutien des maires et de la police municipale ont démontré leur capacité à sécuriser l'espace de vente pour organiser le respect des distances règlementaires entre les clients ».

 

Ils proposent un certain nombre de solutions. « Grâce à un travail préparatoire en amont entre les professionnels du secteur alimentaire et les services de la ville, les marchés alimentaires ont pu se tenir avec de nouvelles modalités » :
Espace de 3 à 5 mètres entre les étals ;
• Déplacement, le cas échéant, du marché vers un autre lieu afin de préserver au mieux la sécurité ;
• Installation de films plastiques ou de vitres en plexiglass pour protéger les aliments et éviter les manipulations par les clients ;
• Files d'attente matérialisées par des bandes adhésives marquant les distances minimales entre chaque client ;
• Barrières ou cagettes posées au sol pour assurer le respect des règles d'éloignement ;
• Drive ou service de click and collect mis en place par les commerçants du marché à travers un système de commande.


Et de conclure : « L'ensemble des professionnels du secteur alimentaire a ainsi démontré aux maires sa capacité à assurer au mieux le respect des conditions sanitaires et la santé de tous ! »

 

(1) La Fédération Nationale des Syndicats des Commerçants des Marchés de France est la principale organisation de défense professionnelle du commerce ambulant. Elle compte 20 000 adhérents et représente un maillage de 150 syndicats répartis sur l’ensemble du territoire national.

 

 

 

Publicité
Annonces légales