Publié le 20/05/2020 à 09:20 / Jean-Marc Emprin

Stratégie Farm to fork

Quand l'Union européenne lance des signes contradictoires

Rumeur d'arrêt de la promotion des viandes (Anne Sander)

Selon l'eurodéputée Anne Sander (PPE), «il se murmure depuis hier la fin de la promotion des viandes», dans le cadre de la stratégie Farm to fork (de la ferme à la fourchette), qui va être présentée par la Commission européenne ce mercredi 20 mai, a-t-elle expliqué lors d'une visioconférence avec les journalistes de l'Afja le 19 mai. Ainsi, Bruxelles pourrait arrêter de financer les campagnes de communication pour consommer de la viande. «Ce serait très grave, cela voudrait dire que la consommation de viande est forcément négative pour la santé, et la production de viande forcément négative pour l'environnement. Or on sait que l'élevage en Europe a des effets positifs sur les territoires et la biodiversité», a-t-elle commenté. Et de souligner que dans le même temps, alors que les producteurs européens de viande sont en difficulté, la Commission européenne ouvre encore les portes de l'UE à la viande bovine dans le cadre d'accords de libre-échange, dernièrement avec le Mexique. «C'est à cause de telles contradictions que l'Europe se décrédibilise», regrette-t-elle. L'une des 27 initiatives de la stratégie Farm to fork, est en effet : «réexamen du programme de promotion de l'UE pour les produits agricoles et alimentaires en vue de renforcer sa contribution à une production et une consommation durables». Initiative prévue dès 2020 et conduite par la DG Agri.

Mots clés : UNION EUROPEENNE POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE ACCORD TRANSATLANTIQUE PAC RENEGOCIATION
Publicité
Annonces légales