Publié le 29/06/2020 à 00:00 / TD journaliste

Apiculture



La justice reconnaît une « intoxication aigüe » de ruches par un fongicide autorisé.

Nicolas Puech et les membres de son groupement, Natur Miel, ont obtenu gain de cause le 11 juin auprès du tribunal de Foix, après deux ans de procédure judiciaire. La perte de 24 ruches en 2018 suite à l'épandage de Voxan sera indemnisée par l'agriculteur et son assureur à hauteur de 150 € par ruche, soit un montant total de 3600 euros, alors même que le produit était encore autorisé à l'époque.

« Si nous n'avions pas signé de contrat, nous aurions pu demander beaucoup plus », précise Nicolas Puech, qui souligne « la bonne foi » de l'agriculteur. Car les ruches du groupement avaient été installées dans le champ de colza pour aider à la pollinisation, et avaient l'objet d'un accord formel entre les apiculteurs et l'agriculteur. Un épandage de Voxan dans le champ de blé voisin a cependant conduit à la perte des colonies, constatée quelques jours plus tard par un vétérinaire.

La médiatisation de son cas a conduit de nombreuses personnes à offrir des dons au jeune homme, à hauteur de 30 000 € en 2020. Cet argent est désormais versé à l'association Natur'Miel, qui soutient financièrement les apiculteurs qui se retrouvent confrontés à des cas similaires. Le Voxan, spécialité de BASF à base de fluxapyroxad, n'est plus commercialisé depuis novembre 2019. Son utilisation sera interdite à partir du 30 juillet prochain.

Source : Agrafil
Mots clés : INTOXICATION FONGICIDE RUCHES NATUR MIEL
Publicité
Annonces légales