Publié le 10/07/2020 à 12:05 / TD journaliste

Budget assurance

Deux associations spécialisées de la FNSEA, rejettent l'idée de financer le dispositif grâce au budget de la PAC.

Assurance : l’AGPB et la FNPF opposées à un financement par le 1er pilier de la PAC.

Interrogées sur le contrat d'assurance climatique CatAgri qu'aimerait créer la Fédération Française de l'Assurance (FFA), l'AGPB (blé, FNSEA) et la FNPF (fruits), deux associations spécialisées de la FNSEA, rejettent l'idée de financer le dispositif grâce au budget de la PAC.

Le projet présenté par la FFA vise un seuil de déclenchement et une franchise à 50% avec des cotisations subventionnées à 90%, ce qui impliquerait de sécuriser une enveloppe de subventions entre 720 et 830 millios d'euros. « Cela voudrait dire un transfert très important du premier pilier vers le deuxième pilier de la Pac, donc potentiellement une baisse de la totalité des aides du premier pilier », a réagi le directeur général de l'AGPB Jean-Marc Bournigal.

Les céréaliers rejettent donc en bloc la CatAgri d'autant que « en grandes cultures, un sinistre à hauteur de 50% ça n'arrive quasiment jamais » complète son président Eric Thirouin. En revanche, le chargé de dossier gestion des risques à la FNPF François Soubeyrand estime que la CatAgri est un bon début pour booster le développement de l'assurance en arboriculture. Mais il refuse de « déshabiller Pierre pour habiller Paul ».

Source : Agrafil
Mots clés : AGPB FNPF CONTRAT D'ASSURANCE CLIMATIQUE CATAGRI OPPOSITION AU BUDGET DE LA PAC FFA REJET DES CEREALIERS PREMIER PILIER DE LA PAC
Publicité
Annonces légales