Publié le 28/07/2020 à 14:30 / Isabelle Doucet

Tribune

36 députés de la majorité présidentielle, dont deux Iséroises, dénoncent « l'agribashing » ambiant et demandent à « travailler collectivement et en bonne intelligence » afin de « réconcilier agriculture et société ».

36 députés contre l'agribashing.

Dénonçant les « dénigrements » et des « comparaisons [...] calomnieuses et insultantes » dont les agriculteurs sont les victimes, 36 députés rappellent que la loi Egalim votée en octobre 2018 apporte les réponses aux attentes des consommateurs : « une agriculture, plus sûre, plus saine, plus durable ».

Les 36 signataires de cette tribune demandent que « la principale priorité [soit] de permettre à nos agriculteurs d'exercer leur métier dans les meilleures conditions possibles en payant leur travail à son juste prix et en leur apportant tous les outils nécessaires pour une agriculture durable et soutenable ».

Réconcilier agriculture et société

Listant les progrès réalisés par la profession agricole et demandant le maintien des moyens alloués aux chambres d'agriculture, les signataires remarquent qu'il ne « s'agit ni plus ni moins, face à l'agribashing, que de réconcilier agriculture et société [...]. Un seul mot doit nous guider... l'entente », concluent-ils.

Parmi les 36 signatures, on remarque celles de l'ancien ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert (Manche) ; Jean-Luc Fugit (Rhône) qui a récemment remis un rapport sur l'agriculture et l'énergie ; Olivier Damaisin (Lot-et-Garonne) qui va remettre dans les prochaine semaines son rapport sur les suicides en agriculture ; Joël Giraud (Hautes-Alpes), devenu entretemps, secrétaire d'Etat à la Ruralité ; et aussi celles des Iséroises Catherine Kamowsky et Monique Limon.

Mots clés : MONIQUE LIMON DEPUTE LREM AGRIBASHING APPEL DEPUTES CATHERINE KAMOWSKY TRIBUNE
Publicité
Annonces légales