Publié le 31/07/2020 à 00:00 / Isabelle Doucet

Hygiène

Dans le cadre de l'Opération Interministérielle Vacances, la DDPP de l'Isère organise plusieurs opérations visant les professionnels de la restauration.

Dans le cadre de l'Opération Interministérielle Vacances, la DDPP de l'Isère organise plusieurs opérations visant les professionnels de la restauration.
Image par Daniel Albany de Pixabay

En Isère, les agents de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) procèdent à des contrôles du respect de la chaîne du froid pour les denrées alimentaires en cette période de canicule.

Dans un communiqué, la DDPP rapelle que les acteurs des différentes filières alimentaires doivent respecter les températures fixées par la réglementation.

Selon les produits concernés, ces températures sont comprises entre 0 et 8°C pour les denrées périssables réfrigérées et doivent être inférieures ou égales à -12 à -18°C pour les denrées congelées et surgelées.

En effet, le froid limite voire stoppe la prolifération des micro-organismes comme les salmonelles, les listeria ou encore E. coli, qui sont vecteurs de toxi-infections alimentaires. Tous les acteurs de la chaîne sont concernés (fabrication, stockage, transport, distribution, restauration, etc.) 

Températures élevées, risques aussi

Les enquêteurs de la DDPP de l'Isère sont habilités à veiller au bon respect de ces règles par les professionnels, insiste l'Administration.

En cette période de canicule, la DDPP est particulièrement vigilante, tout comme les professionnels du secteur alimentaire.

Les températures élevées dès le début de la journée rendent la maîtrise des règles de conservation des aliments, y compris lors du transport, d'autant plus capitale pour la sécurité des aliments.

Des opérations de contrôles renforcées 

Ainsi, dans le cadre de l'Opération Interministérielle Vacances, la DDPP organise plusieurs opérations visant par exemple les professionnels de la restauration venant s'approvisionner auprès de grossistes de type « cash and carry » (commerce de gros en libre service).

La dernière opération a eu lieu le 24 juillet en Isère. À cette occasion, 28 véhicules ont été contrôlés en matinée dès la sortie de l'entrepôt.

Si 23 professionnels avaient équipé leur véhicule de dispositifs adéquats de réfrigération, 5 étaient en infraction avec des moyens insuffisants pour maintenir, dans la durée, les températures réglementaires de conservation (véhicules non réfrigérés et défaut de glacières et/ou de plaques eutectiques...).

La DDPP rappelle que les peines encourues pour le non-respect de la chaîne du froid sont des contraventions de cinquième classe (1500 € au plus par manquement).

 

(communiqué préfecture)

Mots clés : RESTAURATION ALERTE CANICULE DENREES ALIMENTAIRES DDPP ISERE RESPECT REGLEMENTATION CHAINE DU FROID CONTROLES AGENTS DDPP VEHICULES REFRIGERES
Publicité
Annonces légales