Publié le 31/07/2020 à 11:00 / Isabelle Doucet

Fruits et légumes

L'interprofession regrette de n'avoir pas été entendue sur sa demande d'assouplir les conditions des appels d'offres publics concernant la restauration collective.

Covid-19 : Interfel déplore être « exclu » de l'assouplissement d'appels d'offres publics.
Image par Lubos Houska de Pixabay

« Interfel regrette que le secteur des fruits et légumes frais soit exclu du nouveau dispositif des appels d'offres publics, notamment pour la restauration scolaire », signale l'interprofession des fruits et légumes frais dans un communiqué le 28 juillet.

Un décret paru au JO le 23 juillet rehausse en effet, pour une période de cinq mois, le seuil de dispense de procédure pour la passation des marchés publics à 100 000€ pour l'achat de denrées alimentaires produites, transformées et stockées pendant l'état d'urgence sanitaire et qui seront livrées avant le 10 décembre 2020.

Si l'interprofession salue la mesure qui « aura un impact favorable sur les produits locaux », elle regrette de n'avoir pas été entendue sur sa demande « maintes fois renouvelée » d'assouplir les conditions des appels d'offres publics concernant la restauration collective.

Elle estime être « une fois de plus (...) écartée de nombreux mécanismes financiers ou réglementaires » malgré avoir investi durant la crise du coronavirus « plus de 2 millions d'euros pour contribuer aux équilibres de l'offre et de la demande », et rappelle son besoin d'être « accompagnée » par les pouvoirs publics.

Source : Agra

Mots clés : RESTAURATION COLLECTIVE APPEL D'OFFRE MARCHE PUBLIC FILIERE FRUITS ET LEGUMES INTERFEL CORONAVIRUS COVID-19
Publicité
Annonces légales