Publié le 13/08/2020 à 11:10 / Isabelle Doucet

Agrométéo

En Isère, la période de présence obligatoire des cultures dérobées SIE est du 15 septembre au 15 novembre 2020.

Le ministère de l'Agriculture élargit les mesures d'urgence prises face à la sécheresse.

Dans un communiqué du 12 août, le ministère de l'Agriculture annonce l'extension des mesures d'urgence prises face à la sécheresse (dérogations sur les jachères et les cultures dérobées) à de nouveaux départements.

Les agriculteurs peuvent désormais valoriser leurs jachères pour nourrir leurs animaux dans 62 départements, soit 15 de plus.

Quant au décalage de la date de début de présence des cultures dérobées, il devient possible dans 54 départements, soit 29 de plus. Par ailleurs, dans ces départements, « les exploitants qui en font la demande pourront décaler le début de la période de présence des cultures dérobées au 1er septembre », au lieu du 20 août comme prévu initialement.

Un nouveau report dont bénéficieront automatiquement les agriculteurs qui ont déjà demandé le report au 20 août.

Si elles sont semées au 1er septembre, les cultures dérobées devront rester en place jusqu'au 27 octobre pour pouvoir être comptabilisées comme surface d'intérêt écologique.

Dans le communiqué, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie indique être « extrêmement attentif à l'évolution de la situation, au niveau national comme au niveau local, pour adapter les mesures de soutien pour nos agriculteurs ».

 

La DDT de l'Isère rappelle que, pour le département de l'Isère et pour cette campagne 2020, la période de présence obligatoire des cultures dérobées SIE est du 15 septembre au 15 novembre 2020.
L'adminsitration informe que :  « Cette période a été choisie après consultation auprès des différents partenaires techniques / organismes de services. La période des campagnes précédentes (13/08 – 07/10) ayant été difficile à tenir avec les sécheresses estivales, il a donc été décidé d'anticiper cette difficulté en décalant la période sur l'automne. Cette information a été communiquée lors du comité PAC du 31 mars 2020, et à tous les exploitants début avril. »

Le Service Agriculture et Développement Rural de la DDT indique qu'il reste disponible pour échanger à ce sujet.

Les éleveurs laitiers veulent pouvoir utiliser toutes les jachères

La FNPL (éleveurs laitiers, FNSEA) appelle, dans un communiqué de presse du 12 août, l'Union européenne à « permettre à l'ensemble de la profession agricole de pouvoir valoriser, en période de sécheresse, les jachères dès lors qu'elles sont destinées à l'alimentation des troupeaux ».

Le ministre de l'Agriculture français avait annoncé le 31 juillet autoriser l'utilisation des surfaces en jachère pour les éleveurs de 47 départements (cette mesure a été étendue le 12 août à 62 départements).

« Une provocation » pour le syndicat, qui veut que cette autorisation soit accordée dans tous les départements et à tous les agriculteurs même non-éleveurs.

« La sécurisation de l'alimentation de nos troupeaux passe par une collaboration entre éleveurs et céréaliers locaux », estime en effet la FNPL.

Le 6 août, le ministère avait annoncé avoir effectué une demande à la Commission en ce sens. Dans le même communiqué, la FNPL demande à l'exécutif pour faire face à la sécheresse de « mettre en œuvre le régime des calamités agricoles ainsi que toute aide qui évitera une décapitalisation du cheptel français faute de trésorerie pour acheter des fourrages ».

Le département de l'Isère est concerné par la mesure qui donne la possibilité aux éleveurs de valoriser les jachères avant le 31 août.

 

Source : DDT38/Agra

Mots clés : SECHERESSE DEROGATION JACHERES SIE DEROBEES MESURES URGENCE ELEVAGE FNPL
Publicité
Annonces légales