Publié le 05/10/2020 à 15:25 / Isabelle Doucet

Risque

Ce système d'assurance paramétrique est destiné aux semenciers.

Grandes cultures : Axa teste une assurance climatique contre la non-levée du colza.

Le groupe d'assurance Axa teste, pour la première fois cette année, une assurance climatique contre la non-levée des semis de colza, par l'intermédiaire de sa filiale spécialiste de l'assurance paramétrique, Axa Climate, a-t-il révélé lors d'une journée organisée par son partenaire Cybele tech, le 2 octobre.

Des pilotes ont été lancés notamment en Roumanie (40 000 hectares) et en France.

Avec la répétition des sécheresses, les problèmes d'émergence de colza se répètent en Europe, en particulier en Grande-Bretagne et en Europe de l'Est, a expliqué Paola Fedou, chef de produit chez Axa Climate. Le phénomène est également aigu en France depuis trois ans.

S'il existe déjà des garanties commerciales du taux de germination d'une semence certifiée, Axa a construit ici une assurance contre la non-levée visant le risque de sécheresse et basée sur un indice climatique.

Le produit est destiné aux semenciers, qui l'intègrent ensuite dans leurs propres offres.

Dans la même idée d'assurance intégrée à un intrant, Axa développe également une offre pour les fongicides du blé, couvrant la survenue d'une maladie si les prescriptions ont été suivies par l'agriculteur.

Lancé en 2019, Axa Climate est un spécialiste de l'assurance paramétrique, un nouveau type de couverture qui tente de remplacer les experts par des indices.

En agriculture, la plus connue est jusqu'ici l'assurance des prairies, lancée en 2015 par Pacifica.

Source : Agra

Mots clés : CHANGEMENT CLIMATIQUE SEMENCE ASSURANCE CLIMATIQUE ASSURANCE PARAMETRIQUE AXA CLIMATE LEVEE COLZA RISQUE RECOLTE
Publicité
Annonces légales