Publié le 13/10/2020 à 11:35 / Marianne Boileve

Etude France-Agrimer

Depuis la fin des quotas laitiers, la concurrence s'est fortement accentuée en Europe, où de nombreux pays ont accru leur production et par suite leurs exportations.

Les produits laitiers français perdent du terrain en Europe, selon une étude France-Agrimer.

« Si ses exportations sont globalement orientées à la hausse, la France tend à perdre des parts sur le marché intra-UE, pour l'ensemble des produits laitiers », observe FranceAgriMer dans une nouvelle étude dédiée aux échanges français de produits laitiers avec l'Union européenne parue le 8 octobre.

Concurrence

Pourtant la France, deuxième producteur de lait de vache de l'UE derrière l'Allemagne, a de larges disponibilités pour ses exportations. Mais depuis la fin des quotas laitiers, la concurrence s'est fortement accentuée en Europe, où de nombreux pays (Irlande, Belgique, Pologne, Pays-Bas, Danemark, Royaume-Uni notamment) ont accru leur production et par suite leurs exportations. « Ces pays ont donc été en conséquence des concurrents de la France, à la fois sur le marché français, mais également sur leur propre marché respectif, ou enfin sur le marché intra-UE, impactant donc à la fois le niveau des importations et des exportations françaises », explique FranceAgriMer.

Excédents commerciaux en baisse

En 2019, la France ne dégage plus que 11% de ses excédents commerciaux en valeur de son commerce avec l'Union européenne, contre 31% en 2016 et plus de 50% sur la majeure partie des années 2000.

Source : Agrafil

 

Etude France-Agrimer : Les échanges francais de produits laitiers avec l’Union européenne 2000-2019

Mots clés : PRODUCTION LAITIERE EXPORTATION FIN DES QUOTAS LAITIERS CONCURRENCE EUROPÉENNE ÉTUDE LAIT FRANCE-AGRIMER
Publicité
Annonces légales