Calamités agricoles
« Il n’y aura rien à ramasser »

Isabelle Brenguier
-

Pour parfaire le périmètre dans lequel sera déclenchée la procédure des calamités agricoles, une deuxième mission d’enquête a eu lieu dans le Voironnais et le sud-Grésivaudan.

« Il n’y aura rien à ramasser »
La visite a commencé chez Luc Tirard-Gatel, installé en arboriculture et en maraîchage biologiques, à Charnecles, qui a eu d'importantes pertes sur ses courgettes, cerises, pêches et abricots.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres