COVID-19
Emmanuel Macron annonce la réouverture des salles de restaurant au 9 juin

« Les bars et restaurants pourront rouvrir à l’intérieur le 9 juin », a annoncé le président de la République dans un entretien accordé à la presse régionale paru le 29 avril. 

Emmanuel Macron annonce la réouverture des salles de restaurant au 9 juin
©Pixabay

Emmanuel Macron y confirme la réouverture - déjà annoncée - des commerces et des terrasses de cafés et restaurants le 19 mai. A partir du 9 juin seront aussi autorisés les rassemblements jusqu'à 5000 personnes (avec pass sanitaire) pour les salons et foires, ainsi que dans les lieux culturels et établissements sportifs. Les modalités du déconfinement feront l'objet d’une « grande phase de concertation à trois niveaux » (parlementaires, partenaires sociaux et professionnels, élus) qui débouchera sur un plan « présenté en détail par le Premier ministre au cours de la semaine du 10 mai ».

Prendre le pouls du pays

Par ailleurs, à partir de juin, le chef de l'Etat va « aller dans les territoires pour prendre le pouls du pays ». Le but ? « En lien avec les maires et forces vives de la Nation, inventer un deuxième temps de la relance », qui passera par « une simplification drastique et une accélération des investissements ». Une volonté de simplification que M. Macron veut aussi appliquer dans l'UE, dont la France assurera la présidence tournante début 2022. Une période qui sera consacrée, promet-t-il, à « réformer nos institutions [européennes] pour les rendre plus efficaces et plus rapides ».

Les brasseurs demandent une rallonge de 15 M€ d’aides

Le syndicat Brasseurs de France demande une rallonge de 15 M€ d’aides pour compenser des pertes de débouchés liées à la Covid-19, a-t-il indiqué le 29 avril. « Plus de 30 millions de litres de bière, essentiellement en fûts, à l’issue des deuxième et troisième confinements, ne seront plus consommables à la réouverture des terrasses des cafés, hôtels, restaurants après le 19 mai », selon un communiqué. Un premier dispositif de 4,5 M€ d’aides est arrivé à échéance le 29 avril. Réservé aux « petites brasseries indépendantes » (moins de 200 000 hl), il devait couvrir le retrait de 10 millions de litres de bière à cause du premier confinement, d’après le syndicat. Brasseurs de France réclame sa prolongation.